ΤΟ ΝΕΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ 2010-11

KLIKKKKKKKKKKKKKKK

EUROART PRESS 1: ΤΟ ΝΕΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ 2010-11 ART-ACT

art-act THE NEW PLAN 2010-11

http://2010-2011-programa-art-act.blogspot.com/
ALL THE SELECTED DATA COME FROM INFORMATIONAL E-MAILS (BY ARTISTS AND GALLERIES) TO THE EUROART PRESS.


MATERIAL SELECTION IS UNDER THE EDITORSHIP OF CHRISTOS THEOFILIS.


YOU CAN SEND PHOTO AND INFORMATION OF YOUR EXHIBITION TO ART-ACT@TELLAS.GR AND IF IT IS CHOSEN,ΙΤ WILL BE POSTED IN EUROART PRESS.
ΟΛΕΣ ΟΙ ΕΠΙΛΕΓΜΕΝΕΣ ΑΝΑΡΤΗΣΕΙΣ ΕΙΝΑΙ ΑΠΟ ΕΝΗΜΕΡΩΣΕΙΣ 'E-MAIL' GALLERY - ΕΙΚΑΣΤΙΚΩΝ - ΕΝΤΥΠΩΝ ΤΕΧΝΗΣ ΠΡΟΣ ΤΟ EUROART PRESS
ΣΤΕΙΛΤΕ ΣΤΟART-ACT@TELLAS.GR ΤΙΣ ΕΚΘΕΣΕΙΣ ΣΑΣ ΦΩΤΟ. ΔΕΛΤΙΟ ΤΥΠΟΥ ΚΑΙ ΑΝ ΕΠΙΛΕΓΟΥΝ ΘΑ ΑΝΑΡΤΗΘΟΥΝ

ΕΠΙΜΕΛΕΙΑ ΥΛΗΣ ΕΠΙΛΟΓΗ ΧΡΗΣΤΟΣ Ν. ΘΕΟΦΙΛΗΣ



[Π. ΓΕΝ.ΓΡΑΜΜΑΤΕΑΣ Ο.Σ.Δ.Ε.Ε.Τ.Ε./ Π.ΤΑΜΙΑΣ ΤΟΥ Ε.Ε.Τ.Ε. / ΜΕΛΟΣ ΠΑΝΕΛΛΗΝΙΑΣ ΕΝΩΣΗΣ ΛΟΓΟΤΕΧΝΩΝ Π.Ε.Λ. / ΜΕΛΟΣ A.I.C.L. ASSOCIATION INTERNATIONALE DE LA CRITIQUE LITTERAIRE /ΕΠΙΜΕΛΗΤΗΣ ΕΚΘΕΣΕΩΝ/ επιμελητής της στήλης 'αυτοπροσδιορισμοί' των σελίδων γράμματα - τέχνες - εικαστικά της εφημερίδας 'η αυγή' και συνεργάτης του περιοδικού ΄Culture΄ της εφημερίδας ‘’ο κόσμος του επενδυτή’’]


Διαβάστε με το ποντίκι, THN ΣΤΗΛΗ 'ΑΥΤΟΠΡΟΣΔΙΟΡΙΣΜΟΙ' ΣΤΗΝ ΕΦΗΜΕΡΙΔΑ ' Η ΑΥΓΗ '

Διαβάστε με το ποντίκι, THN ΣΤΗΛΗ 'ΑΥΤΟΠΡΟΣΔΙΟΡΙΣΜΟΙ' ΣΤΗΝ ΕΦΗΜΕΡΙΔΑ ' Η ΑΥΓΗ '

'ΑΥΤΟΠΡΟΣΔΙΟΡΙΣΜΟΙ'

ΓΙΑ ΤΗΝ ΑΝΑΠΤΥΞΗ ΛΕΙΤΟΥΡΓΙΚΗΣ ΠΟΛΙΤΙΣΜΙΚΗΣ ΑΠΟΨΗΣ.
Η ΣΤΗΛΗ ΛΕΙΤΟΥΡΓΕΙ ΩΣ ΚΕΛΥΦΟΣ ΛΟΓΟΥ – ΟΡΑΜΑΤΟΣ - ΠΡΟΘΕΣΗΣ ΚΑΙ ΚΑΤΑΓΡΑΦΗΣ ΤΟΥ ΧΩΡΟΥ-ΧΡΟΝΟΥ ΠΟΥ ΔΡΑ Ο ΣΥΓΧΡΟΝΟΣ ΔΗΜΙΟΥΡΓΟΣ.
ΟΙ ‘ΣΥΝΔΑΙΤΥΜΟΝΕΣ ‘ ΑΥΤΟΠΡΟΣΔΙΟΡΙΖΟΝΤΑΙ ΚΑΙ ΑΠΟΤΕΛΟΥΝ ΤΟ ΟΧΗΜΑ ΥΛΟΠΟΙΗΣΗΣ ΤΗΣ ΙΔΕΑΣ ΓΙΑ ΑΝΟΙΧΤΟ ΔΙΑΛΟΓΟ.ΠΡΟΤΑΣΗ-ΕΠΙΜΕΛΕΙΑ ΧΡΗΣΤΟΣ Ν. ΘΕΟΦΙΛΗΣ art-act@tellas.gr



11/03/2009 Χαράλαμπος Δαραδήμος ΟΣΔΕΕΤΕ http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=440930


25/03/2009 Γιάννα Γραμματοπούλου ΠΣΑΤ http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=440929

08/04/2009 Μαρία Μαραγκού Eλληνικό τμήμα της Διεθνούς Ένωσης Κριτικών Τέχνης, (ΑICA) http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=445553

15/04/2009 ΜΙΧΑΛΗΣ ΑΡΦΑΡΑΣ http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=441565

22/04/2009 ΓΙΩΡΓΟΣ ΓΥΠΑΡΑΚΗΣ http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=441564

06/05/2009 Μανώλης Ζαχαριουδάκης http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=441563

20/05/2009 ΞΕΝΗΣ ΣΑΧΙΝΗΣ http://www.avgi.gr/NavigateActiongo.action?articleID=441561

Ημερομηνία δημοσίευσης: 03/06/2009 Αννα Χατζηγιαννάκη http://www.avgi.gr/ArticleActionshow.action?articleID=463805

ΘΑΝΑΣΗΣ ΜΟΥΤΣΟΠΟΥΛΟΣ Ημερομηνία δημοσίευσης: 17/06/2009 http://www.avgi.gr/ArticleActionshow.action?articleID=468143

ΡΟΓΚΑΚΟΣ ΜΕΓΑΚΛΗΣ http://www.avgi.gr/ArticleActionshow.action?articleID=492005

ΑΓΡΑΦΙΩΤΗΣ ΔΗΜΟΣΘΕΝΗΣ http://www.avgi.gr/ArticleActionshow.action?articleID=493924


ΗΛΙΑΣ ΧΑΡΙΣΗΣ Ημερομηνία δημοσίευσης: 07/10/2009 http://www.avgi.gr/ArticleActionshow.action?articleID=496002

Αναγνώστες

klikk Αναγνώστες για αμεση ενημερωση

klikk   Αναγνώστες  για αμεση ενημερωση

ΚΑΝΕ ΚΛΙΚ ΣTA BLOGSPOTS TOY ΑRT-ACT@TELLAS.GR

Αρχειοθήκη ιστολογίου

Τρίτη, 22 Σεπτεμβρίου 2009

CINECITY CINEGRAPHED CITIES [cinecities@gmail.com] Fwd: Parution, Cinéma et Architecture, C. Simond, S. Paviol


Cinéma et Architecture, la relève de l'art
Clotilde Simond, docteur en cinéma et audiovisuel de l'université de Paris 3avec la collaboration de Sophie Paviol, architecte, docteur en histoire de l'art de l'EHESS, enseignante à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Grenobleéditions Aléas, Lyon, 2009, 283 pagesLe cinéma vient assurer une refonte du clavier artistique en faisant de l'architecture un allié (Elie Faure). Mixtes d'art et de technique, arts collectifs s'adressant à la masse, le cinéma et l'architecture portent les valeurs du monde moderne.Cette proximité engage de nombreux échanges.Comment des architectes s'emparent-ils du cinéma pour penser l'espace ?Comment les cinéastes convoquent-ils l'architecture et développent- ils des dispositifs spatiaux ?Ce livre développe certaines des questions soulevées par Sophie Paviol et Clotilde Simond dans le cadre du programme interdisciplinaire de recherche Art, architecture et paysages initié par le BRAUP.sommaire joint--
Anne Laporte
chargée de mission au bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère
Direction de l'architecture et du patrimoine
182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris Cedex 01
tél :33 (1) 40 15 32 76
fax :33 (1) 40 15 32 24

Le cinéma vient assurer une refonte du clavier artistique en faisant de
l’architecture un allié (Faure). Mixtes d’art et de technique, arts collectifs
s’adressant à la masse, arts de l’assemblage, le cinéma et l’architecture portent
les valeurs du monde moderne. Cette proximité engage de nombreux échanges.
Comment les architectes s’emparent-ils du cinéma pour penser leur art ?
Comment les cinéastes convoquent-ils l’architecture et développent-ils des propositions
constructives ? Mais les deux arts ne font pas qu’échanger, leur proximité
car au joint des deux, la remise en cause du dispositif dominant relance la
mise en espace des images à l’oeuvre dans le précinéma.
En condensant ces différents enjeux, les années vingt offrent de singuliers
parallèles (Eisenstein/Le Corbusier, Richter/Van Doesburg) et en appellent à un
autre cinéma (Duchamp, Moholy-Nagy, van Doesburg). Elles sont marquées par
l’ambivalence entre la recherche de la synthèse et celle de la spécificité de chaque
art tandis que le contemporain est sous le signe de l’effrangement des arts
(Adorno). Quelle place le cinéma occupe-t-il dans l’effrangement des arts ? Que
recherchent désormais les architectes (Tschumi) dans le cinéma ? Comment est
réinvestie la mise en espace des images en mouvement (Dan Graham, McCall) ?
Comment le cinéma, qui connaît son propre tournant moderne, aborde-t-il des
questions architecturales (Debord, Antonioni)?
Ces différentes questions sont portées jusqu’au tournant contemporain
du cinéma, moment où celui-ci, en rencontrant le musée, retrouve plus que
jamais son lien originaire à l’architecture (Godard). En choisissant la diversité
des échanges pris dans des moments forts du XXe siècle, l’ouvrage contribue à
une inscription du cinéma dans une histoire de l’art.
Clotilde Simond, docteur en Cinéma et audiovisuel de l’Université de
Paris 3, enseigne dans diverses facultés (Paris III, Metz, Lyon 2) et à l’ESEC.
Ses travaux portent sur le lien du cinéma et des autres arts, de même que sur
les rapports cinéma et philosophie. Elle a publié Esthétique et schizophrénie,
À partir de Zabriskie Point de M. Antonioni, Au hasard Balthazar de R.
Bresson et Family viewing d’A. Egoyan, l’Harmattan, Champs visuels, 2004.
Sophie Paviol, architecte, docteur en histoire de l’art de l’EHESS, est
enseignante à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble.
Chercheuse au Laboratoire des Métiers de l’Histoire de l’architecture, ses travaux
portent sur la conception de l’espace architectural. Elle a publié
Giuseppe Terragni, L’invention d’un espace, infolio, Archigraphy, 2006
Clotilde SIMOND
avec la collaboration de Sophie PAVIOL
Cinéma et architecture
La relève de l’art
ALÉAS

Table des matières
INTRODUCTION 5
I. LA MODERNITÉ DES ANNÉES VINGT 15
1. La répartition des arts et sa remise en cause
De G.W. F. Hegel à Ricciotto Canudo et Élie Faure 15
Hegel : l’architecture en bordure et la mort de l’art 15
Ricciotto Canudo : une relance du système
de l’art par le cinéma 18
Élie Faure : l’architecture et le cinéma, deux arts
dominants du XXe siècle 20
Œuvre d’art totale/art total 24
De Richard Wagner à Ricciotto Canudo 24
L’œuvre d’art totale et Bruno Taut : union des arts 30
L’œuvre d’art totale et Walter Gropius : fusion des arts 35
L’œuvre d’art totale et László Moholy-Nagy : l’art et la vie 37
L’œuvre d’art totale et Théo van Doesburg :
l’union des arts et l’élémentaire 41
L’art total et S. M. Eisenstein 43
2. Le temps : une donnée fondamentale 50
De l’implosion de la répartition des arts par le cinéma 50
Rappels 54
Moholy-Nagy et le passage du statique au cinétique 57
Van Doesburg et la quatrième dimension 58
Epstein et la quatrième dimension 60
Le Corbusier : le purisme, une pensée
de l’architecture habitée par le mouvement 65
3. Le cinéma dans l’architecture des années vingt 72
Architecture Alpine (1919)/Les galoches du bonheur (1920),
Bruno Taut : Quand un scénario habité par le projet
architectural prolonge un projet architectural habité par le cinéma 73
La villa Meyer (1925-1926), Le Corbusier :
un projet architectural sous forme de story-board 83
Les Cinq points d’une architecture nouvelle (1927), Le Corbusier :
une conception cinématographique de l’architecture 88
Robert Mallet-Stevens et Marcel L’Herbier :
du décor à l’architecture 94
280
4. La mise en espace des images dans les années vingt 99
Le Plan Voisin (1925), Le Corbusier :
un diorama pour un projet urbain 100
L’Aubette (1926-1928), van Doesburg :
le ciné-dancing et l’architectonique-filmique 103
La salle du Film Guild Cinema (1928-1929), Frederick
Kiesler : un dispositif d’enveloppement ambigu 107
Modulateur espace-lumière (1922-1930),
Moholy-Nagy : une architecture de lumière 110
La mariée mise à nu par ses célibataires, même,
Le Grand verre (1915-1923), Marcel Duchamp :
coupes, plans et quatrième dimension 113
5. L’architecture dans le cinéma des années vingt 122
La chute de la maison Usher (1928),
Jean Epstein : du portrait mural à l’architecture
de lumière 122
Métropolis (1927), Fritz Lang : une interrogation
des mythes modernistes 125
Les Mystères du château du dé (1929), Man Ray :
une lecture de l’architecture qui la rend à
sa cinématographie 133
Le Cuirassé Potemkine (1925), La ligne
générale (1928-1929), S. M. Eisenstein :
Eisenstein/Piranèse, Eisenstein/Le Corbusier,
un cinéma façonné par des questions architecturales 138
Rythme 21 et Filmstudie (1926), Hans Richter :
Richter/ van Doesburg, similarité de la conception
de l’espace 151
II. LE CONTEMPORAIN ET LAMODERNITÉ CINÉMATOGRAPHIQUE 155
1. Le moderne et le contemporain 156
Le cinéma : un art moderne, modernité cinématographique 156
L’architecture : moderne/contemporain 159
Contemporain de l’art, contemporain
de l’architecture/modernité cinématographique 163
281
2. Le partage de l’art 171
Walter Benjamin : la reproductibilité et la distraction 172
Theodor W. Adorno et l’effrangement des arts 176
De l’œuvre d’art totale à l’effrangement des arts 178
Guy Debord : l’urbanisme unitaire et le cinéma 182
The Manhattan Transcripts (1977-1981), Bernard
Tschumi : l’architecture aux prises avec l’événement 186
3. Le cinéma dans l’architecture contemporaine 192
Le monument continu (1969), Les douze villes
idéales (1971), Superstudio : un recours au cinéma
pour un projet de société 192
Le parc de La Villette, Bernard Tschumi (1982-1998) :
une architecture en mouvement 199
4. La mise en espace des images dans l’art contemporain 205
Le Pavillon Philips (1958), Le Corbusier :
une synthèse des arts et sa dislocation 205
Cinéma (1981), Dan Graham : une critique
de la connivence entre l’architecture de verre et le cinéma 213
Line Describing a Cone (1973), Anthony McCall :
le film de lumière solide 219
Conical Intersect (1975), City Slivers (1976),
Gordon Matta-Clark : une critique de la
plénitude de l’architecture et du cinéma 224
Mapping the studio (2001), Bruce Nauman :
intégration du cinéma par l’architecture et de
l’architecture par le cinéma 230
5. L’architecture dans le cinéma moderne 236
Sur le passage de quelques personnes à travers
une assez courte unité de temps (1959), Guy Debord :
quelques propositions à partir d’une analyse des
conditions de la libération 236
Zabriskie Point (1970), Michelangelo Antonioni/North
by Northwest (1959), Alfred Hitchcock : une critique de la
modernité architecturale par le cinéma moderne 240
Andreï Roublev, Andréï Tarkovski (1966) : camera
obscura, peinture d’icônes et empreinte du temps 245
282
6. Relance sur le contemporain cinématographique 253
Voyage(s) en Utopie (2006)/Deux ou trois choses
que je sais d’elle (1966), Jean-Luc Godard :
une exposition “en chantier” 255
CONCLUSION 263
BIBLIOGRAPHIE 270
Iconographie 277
283
KANE KLIKKKK παλαιοτερες αναρτησεις

GALLERY ΕΠΙΛΟΓΗ-ΑΙΘΟΥΣΕΣ ΤΕΧΝΗΣ ΜΕ ΑΠΟΨΗ

GALLERY ΕΠΙΛΟΓΗ-ΑΙΘΟΥΣΕΣ ΤΕΧΝΗΣ ΜΕ ΑΠΟΨΗ GALLERY ΕΠΙΛΟΓΗ-ΑΙΘΟΥΣΕΣ ΤΕΧΝΗΣ ΜΕ ΑΠΟΨΗ